Aller au contenu principal

Les Sciences de l'Ingénieur

Introduction:Étudiante SI

Les sciences de l’ingénieur s’intéressent aux objets intelligents et aux systèmes complexes. Ils intègrent des programmes informatiques utiles à leur fonctionnement et lorsque c’est nécessaire une interface entre l’homme et le produit.

Ces produits sont les supports des activités des élèves au cycle terminal du lycée, ils répondent à des besoins et définissent des usages.

L’approche en sciences de l’ingénieur mobilise une démarche scientifique reposant sur l’observation, l’élaboration d’hypothèses, la modélisation, la simulation et l’expérimentation matérielle ou virtuelle ainsi que l’analyse critique des résultats obtenus.

Il s’agit de comprendre et de décrire les phénomènes mis en œuvre et les lois de comportement associées, pour qualifier et quantifier les performances du produit afin de vérifier si le besoin initialement défini est satisfait. Il s’agit là de progressivement installer la démarche de l’ingénieur, les élèves sont amenés à mettre en œuvre une analyse critique de résultats pouvant avoir été obtenu par simulation ou expérimentation et ainsi de valider ou non les caractéristiques d’un produit.

Les modalités d'enseignement :main prothèse

Principalement menée sous forme d’activités pratiques ou de projets (12 h en classe de première, 48h en classe de terminale), elles sont contextualisées par l’étude de grandes thématiques du monde contemporain :

  • Les territoires et les produits intelligents, la mobilité des personnes et des biens
  • L’homme assisté, réparé, augmenté
  • Le design responsable et le prototypage de produits innovants

La classe de terminale :

En classe de terminale, la spécialité science de l’ingénieur est systématiquement associée à 2h de physique. Au lycée MONGE ces deux heures de physique seront renforcées par un horaire de physique spécifique. Il sera alors possible de conserver un enseignement de physique conséquent tout en n’ayant pas conservé cette spécialité pour la classe de terminale générale.

La SI en terminale